Le soutien éducatif


 


La différenciation est le fondement de tout bon enseignement performant et doit s’effectuer en classe. Elle garantit que, dans la préparation et le déroulement des leçons, l’enseignant est conscient des modes d’apprentissage et besoins individuels de chaque élève et en tient compte.
Dans certains cas, un soutien supplémentaire s’impose au-delà de la différenciation déjà mise en place.


 Soutien général
Court terme, en petits groupes.
- rattrapage, arrivée tardive, maladie, difficultés linguistiques, acquisition de nouvelles aptitudes…
La demande d’heures de soutien est faite par le professeur de la classe auprès du coordinateur du soutien.
Sur cette demande, le professeur précise :
- les élèves concernés.
- les compétences à travailler
- le nom du professeur de soutien souhaité
- différents créneaux horaires possibles pour le soutien
Une fois l’accord du coordinateur, un Plan d’apprentissage en groupe (PAG) est élaboré par le professeur de soutien en collaboration avec le professeur de la classe. Ce plan doit être signé par les parents des élèves concernés, le professeur de la classe et le professeur du soutien. Une date d’évaluation doit clore toute période de soutien général.


 Soutien modéré
Long terme, en petits groupes ou individuellement.
Il est dispensé aux élèves présentant des difficultés d’apprentissage modérées ou ayant besoin d’un soutien plus ciblé. Il peut convenir aux élèves qui éprouvent des difficultés considérables pour suivre le programme scolaire (problèmes linguistiques, difficultés de concentration).
Chaque élève est doté d’un Plan d’apprentissage individuel (PAI), rédigé lors d’une réunion avec le coordinateur, les parents, l’équipe pédagogique et éventuellement la psychologue scolaire.


Le PAI inclut des objectifs et des méthodes d’apprentissage spécifiques. Des méthodes d’évaluation peuvent être adaptées et des dispositions particulières peuvent être jugées appropriées. En primaire, ce PAI figurera dans les nouveaux livrets scolaires et servira de base d’évaluation des compétences pour le domaine concerné.


 Soutien intensif
Long terme, en petits groupes ou individuellement
Tous les élèves bénéficiant de ce soutien sont dotés d’un Plan d’apprentissage individuel (PAI).


Cas A : le soutien intensif est dispensé aux élèves présentant des besoins éducatifs spécifiques, que ce soit en termes d’apprentissage, émotionnels, comportementaux ou physiques. Un bilan des besoins individuels spécifiques de l’élève réalisé par un expert est nécessaire. 
Cas B : du soutien intensif peut être dispensé sous forme d’un soutien linguistique intensif.


Tout PAI de soutien intensif est rédigé lors d’un groupe-conseil composé par les parents, l’équipe pédagogique, la direction, le coordinateur du soutien, la psychologue scolaire, (le CPE) et les spécialistes qui encadrent l’élève (orthophoniste, psycho-motricien, psychologue, etc..). Une convention de soutien est signée suite à cette réunion et propose une aide valable une année entière. Elle engage la responsabilité des parents dans le suivi extérieur à apporter à leur enfant.


Responsables du soutien : Mme Marlier (maternel et primaire) et M. Rauscher (secondaire)


Coordinateurs du soutien Mme Talbot (maternel et primaire) et M. Schirra (secondaire).