L’enseignement de la langue 2 à l’EES


“L’apprentissage d’une deuxième langue véhiculaire constitue une caractéristique fondamentale des Ecoles Européennes au service de la construction, par chaque élève, d’une identité et d’un esprit européens.


L’étude précoce d’une langue seconde participe pleinement au développement général de l’enfant, en favorisant des aspects cognitifs, sociaux et culturels.”


(Extrait du Programme de Langue 2 des Ecoles Européennes)


Le programme détaillé de la langue 2 se trouve au lien suivant : http://www.eursc.org/index.php?id=142

Durée

  • A l’Ecole Européenne, l’apprentissage d’une Langue 2 est quotidien pendant toutes les années du primaire. Au secondaire, les étudiants doivent avoir atteint une certaine aisance.
  •  L’apprentissage de la Langue 2 choisie est de 30 minutes par jour pour les classes P1 et P2 et de 45 minutes par jour pour les classes P3, P4 et P5

Comment la Langue 2 est-elle enseignée ?

  • Les élèves sont amenés à utiliser la Langue 2 pour écouter, parler, lire et écrire dans des situations interactives.
  •  Le choix des activités est varié pour permettre à tous les enfants de participer et de communiquer.
  •  Pour que la communication ait du sens, la programmation des activités est construite autour de mini projets.

Qui enseigne la Langue 2 ?


A l’Ecole Européenne, la Langue 2 est enseignée par des locuteurs natifs qui ne parlent que la langue-cible au sein de la classe. Tous les enseignants du primaire sont impliqués dans l’enseignement de la Langue 2.

Comment les groupes sont-ils constitués ?


Pour former un groupe de langue, les élèves des différentes sections sont mélangés. Les compétences linguistiques de chacun sont prises en compte. Les groupes de niveaux de compétences ne correspondent pas forcément à une classe d’âge, étant donné la grande diversité des parcours d’apprentissage des élèves scolarisés à l’Ecole Européenne.

Les élèves de Langue 2 apprennent à communiquer dans la langue-cible, au travers de situations interactives qui permettent de construire du sens.


Les activités sont orales et écrites.


Les élèves parlent d’eux, échangent des nouvelles, inventent des histoires et des saynètes.


Des activités ludiques sont mises en oeuvre.


Le travail peut se faire en groupe, par deux, en classe entière ou individuellement.


Déduire et faire des liens entre les langues est une attitude encouragée.


La lecture peut être individuelle, avec le professeur, avec un pair ou devant la classe.


Au départ, les travaux écrits sont le prolongement des travaux oraux.


L’écrit est travaillé progressivement.


Les jeux de rôle sont un excellent support de travail.