Histoire à l’EES


De la première année des classes secondaires (S1) à la dernière année (S7), le programme d’histoire en école européenne suit une progression chronologique, des âges préhistoriques à l’histoire de l’Europe postérieure à la disparition de l’URSS. Les élèves sont amenés à s’interroger sur le sens de l’histoire, sur la nature, la valeur et la pertinence des sources historiques. Ils apprennent à découvrir les liens de causalité en histoire, les liens d’interdépendance entre les faits, à opérer des classements thématiques. Ils sont amenés à analyser les questions historiques selon des perspectives différentes, en utilisant des sources de natures variées.
Dans les classes de S1 à S3, l’étude de l’histoire se combine à celle de la géographie. Les fondamentaux de la lecture de cartes sont abordés, tout comme la situation de la Terre dans le système solaire et les grandes interactions entre les milieux topographiques et climatiques avec la vie humaine. D’une manière générale, tout au long de la scolarité de la classe de S1 à la classe de S7, on maintient l’accent sur liens entre l’histoire et la géographie. Néanmoins, à partir de la classe de S4, les deux disciplines sont étudiées séparément, de façon à approfondir davantage l’étude des questions abordées.
C’est en classe de S3 que les élèves commencent l’étude de l’histoire et de la géographie en langue 2. Ce dispositif fait intégralement partie du cursus scolaire à l’École Européenne de Strasbourg, mais c’est aussi un de principaux vecteurs de création d’une identité européenne sur laquelle se construit cette école. C’est une phase de transition pour les élèves ; les compétences acquises par les élèves à l’école primaire, puis en classes de S1 et S2 sont donc renforcées et servent de socle pour la suite des études.
Dans l’ordre chronologique, les grands thèmes historiques abordés en classes de S1, S2 et S3 sont les civilisations anciennes de Mésopotamie, d’Égypte, de Chine ou d’Inde, puis de Grèce et de Rome. Les études se poursuivent en S4 et S5 par le Moyen-Âge européen, l’ère des grandes découvertes, la Renaissance, la Réforme protestante, et enfin l’étude de la période moderne avec l’absolutisme politique et sa critique par les Lumières. Le programme de ces deux années s’achève avec l’étude de l’âge industriel et l’essor des nationalités. Enfin, les classes de S6 et S7 sont consacrées à l’étude du XXème siècle, pour l’essentiel dans une perspective européenne, les questions abordées pouvant être mises en relation avec l’expérience personnelle des élèves.
À la fin de leurs études, les élèves ont acquis une maîtrise critique des techniques de l’histoire, ainsi qu’une très bonne capacité à mobiliser leur langue 2. Ils savent interpréter, comparer et mettre en relation des documents historiques. Ils savent analyser et créer des cartes et des graphiques. Par leur travail personnel, des exercices et des tests, des travaux de recherche et des exposés, ils ont appris à mettre en valeur leur compréhension du cours d’histoire.