Le latin à l’EES


A partir de la S2, il est proposé aux élèves des trois sections européennes un cours de latin et de civilisation de l’antiquité, à raison de 1,5h par semaine en S2 et S3.
Tout en apprenant les bases de cette langue à flexion qu’est le latin, les élèves s’initient aux divers aspects de la vie quotidienne à Rome et du contexte historique/ politique ; à l’appui de textes littéraires authentiques, ils découvrent les racines sémantiques communes dans le patrimoine européen et sont invités à une réflexion enrichissante sur l’aventure humaine en Europe.


Ce cursus peut-être suivi de deux ans complémentaires (S4-S5) à raison de 3h par semaine, qui permettent d’approfondir les connaissances grammaticales et syntaxiques du latin classique et mettent l’accent sur la variété des textes littéraires puisque sont abordées par exemple des oeuvres historiques (César, Tite-Live ...) ou poétiques (Virgile, Ovide...).
A la fin de la S5, l’écrit de l’examen (une version de 50 mots environ) du « Kleines Latinum » est une épreuve harmonisée avec toutes les Ecoles Européennes ; elle est obligatoire et constitue la note de Test B du second semestre ; les épreuves orales (traduction et questions sur un texte vu en classe) sont ouvertes aux élèves qui souhaitent valider leur diplôme.


En S6, l’objectif est d’amener les élèves à comprendre le message d’un texte latin ainsi que son contexte socio-culturel et historique. Le programme permet de consolider les acquis linguistiques et surtout littéraires : on évoque l’histoire avec Salluste et Tacite, la philosophie avec Sénèque et Cicéron par exemple, la rhétorique avec Cicéron, César … et la poésie avec Horace, Virgile et Ovide.
Quant au programme du baccalauréat, il s’agit d’un corpus harmonisé de textes latins sur un auteur ou un thème (Pensum europaeum) qui est fixé chaque année. Lors de l’examen écrit (3heures), les élèves de S7 traduisent un texte -non vu en classe- de cet auteur (avec dictionnaire et conspectus grammaticalis) et répondent à des questions précises sur un extrait du Pensum, travaillé en classe, interprétant ainsi le contenu, la structure, les implications historiques et socio-culturelles et établissant des comparaisons avec d’autres oeuvres littéraires picturales ou architecturales. Il n’y a pas d’épreuve orale.