Les premiers bacheliers de l’École européenne de Strasbourg


DNA / EDITION DE STRASBOURG P. Séjournet, publiée le 06/07/2014


Les premiers bacheliers de l’École européenne de Strasbourg
« L’Europe a besoin de vous »


Du premier au troisième plan de l’image, quelques-uns des premiers bacheliers européens issus de l’Ecole européenne de Strasbourg, hier au Parlement européen. Photo DNA – Laurent Réa
Au Parlement européen, une matinée de cérémonie n’était pas de trop hier, pour les trente-deux premiers bacheliers européens issus de l’Ecole européenne de Strasbourg.
Trente-deux jeunes élèves fiers et resplendissants sont officiellement bacheliers européens depuis hier.
Les jeunes filles portaient de belles robes, certains des garçons étaient en costumes sur chemises blanches, mais sans cravates. La cérémonie était à la hauteur de leurs beaux atours : les diplômes étaient apportés par une petite fille, également élève de l’école européenne, puis remis par le recteur Jacques-Pierre Gougeon.
Fondée en 2008, l’école strasbourgeoise compte plus de huit cents élèves et les plus âgés d’entre eux viennent, pour la première fois, d’obtenir le baccalauréat européen. Trente-deux des trente-quatre candidats présentés par l’école strasbourgeoise ont obtenu le sésame, reconnu comme diplôme d’accès aux études supérieures par tous les États de l’Union européenne (lire l’encadré). Issues de la section linguistique française, Lisa Jabbar et Lisa Hodeib ont intégré l’école européenne en 2010, pour les dernières années du cycle secondaire. Elles disent toutes deux que les particularités et les richesses de ce cursus tiennent « au multiculturalisme, au fait que les professeurs de langues sont des locuteurs natifs, à la grande liberté dans le choix des options ». 
Un petit break, puis des études en Allemagne
Lisa et Lisa ont chacune des parents étrangers et parlent plusieurs langues dans leurs familles respectives. À l’école, elles en apprennent quatre, le français inclus. Fraîchement diplômées, elles souhaitent toutes deux voyager quelques mois, puis débuter des études supérieures au printemps 2015, en Allemagne. D’autres choisiront une université canadienne ou américaine…
En introduction à la cérémonie de remise des diplômes, le responsable du bureau d’information du Parlement européen à Strasbourg s’est adressé à elles et aux trente autres bacheliers, leur assurant : « L’Europe a besoin de vous ». Un message reçu cinq sur cinq par les premiers bacheliers de l’école strasbourgeoise.


 


Qu’est-ce que le baccalauréat européen ?
L’examen du baccalauréat européen sanctionne la fin de la 7e année les études du cycle secondaire dans une école européenne.
Le diplôme délivré à l’issue des examens est reconnu dans tous les pays de l’Union européenne ainsi que dans un certain nombre d’autres pays.
En France, deux établissements sont habilités à présenter leurs élèves au baccalauréat européen : l’Ecole internationale de Manosque et l’Ecole européenne de Strasbourg. L’Ecole internationale de Manosque a diplômé des élèves « du cursus anglophone » pour la première fois en 2013. 
L’Ecole européenne de Strasbourg, fondée en 2008, compte 32 bacheliers européens issus des sections linguistiques anglais et français cette année.
Plus de renseignements via le site des écoles européennes : http://www.eursc.eu